Technologie hôtelière de 2020 : Quel visage pour l’hôtel de demain ?

  Publié dans Marketing hôtelier

Après un long vol, un voyageur épuisé débarque de l’avion. Une balise à proximité le détecte et signale qu’il monte dans un Uber qui va l’emmener à l’hôtel. TripIt regroupe son itinéraire et les détails de ses différentes étapes dans son appareil mobile.

Son véhicule Uber le conduit rapidement à son hôtel en évitant les bouchons grâce à Waze. Le voyageur signale son arrivée sur son smartphone, monte dans l’ascenseur, ouvre l’application mobile de l’hôtel, et commande à boire et à manger.

Chiang Mai, Thailand - April 26, 2016: man hand holding screen shot of Uber application showing on Asus Zenfone 2 mobile phone. Uber is an American multinational online transportation network company.

Arrivé à son étage, il ouvre la porte de sa chambre à l’aide de son téléphone, il vérifie ses e-mails sur la télévision qui lui propose ses chaînes préférées, sa messagerie s’ouvre, et son statut Facebook est prêt et lui propose d’annoncer sa position à ses contacts et de faire un selfie.

Il réalise ensuite que sa chemise pour la réunion du lendemain est froissée et il envoie un majordome-robot le repasser, avant de regagner l’espace de travail coopératif dans le hall de l’hôtel pour apporter quelques changements de dernières minutes aux notes de sa réunion.

Ce n’est pas là le début d’un film de science-fiction futuriste.

Ce sont bel et bien des fonctionnalités qui commencent à apparaître dans les hôtels les plus novateurs du monde.

Au rythme où vont les innovations technologiques aujourd’hui, que pouvons-nous attendre des hôtels du futur ?

Bientôt la fin du check-in à la réception des hôtels ?

Commençons par le début.

Depuis aussi longtemps que les hôtels existent, la réception des hôtels a toujours été le visage et le cœur des établissements. Ce lieu, c’est la définition même de ce qu’est l’hospitalité.

C’est le premier point de contact des clients et la source de toutes les informations sur l’hôtel. Même la hausse des réservations en ligne et des technologies intelligentes n’a eu qu’un impact relativement minime sur le travail du fidèle réceptionniste.

Mais tout cela commence à changer.

L’un des pionniers en la matière est le Jannah Hotels and Resorts de Dubai. Cette propriété cinq étoiles du Moyen-Orient souhaite éliminer les files d’attente à la réception en permettant à ses clients de s’enregistrer en tapant sur quelques boutons d’une tablette et en fournissant un code QR qui ouvre une vidéo expliquant tout ce que le client doit savoir.

Scanning QR code with mobile smart phone. Isolated on white.

Ce service, baptisé Karim, effectue d’autres tâches généralement dédiées au réceptionniste, comme le service de réveil ou la location de voitures.

Même si certains peuvent regretter le contact humain, le succès des caisses en libre-service dans les supermarchés suggère que le confort et la rapidité risquent de l’emporter.

Autre avantage de l’abandon des réceptions : il libérerait de la place pour d’autres projets et un espace où les clients pourraient travailler et se divertir.

L’hôtel, bien plus qu’un lieu où dormir

Les hôteliers pourraient être tentés de profiter de l’espace libéré par leur ancienne réception pour agrandir le bar ou les espaces de salon. Et si le comptoir de la réception était remplacé par des bureaux ?

Entre hôtels et auberges, une frontière de plus en plus mince.

Le domaine du travail n’est pas le seul à observer une mutation des attentes de la société.

Les voyageurs ont des demandes de plus en plus spécifiques. City Hub, une marque hôtelière lancée à Amsterdam l’année dernière, vise à estomper la frontière entre hôtels et auberges.

jh

City Hub optimise l’espace en utilisant des capsules préfabriquées qui peuvent être placées dans n’importe quelle position dans leur bâtiment, en offrant des sanitaires communs et en ne proposant qu’une seule taille de chambre (pour une ou deux personnes).

Cette grande extensibilité leur permet d’offrir à la fois de l’intimité et du bas coût à leurs clients, comblant un vide sur le marché des voyageurs économes qui sont rebutés par l’aspect trop communautaire des auberges.

Des chambres individuelles pour des clients individuels

Au moment de réserver ses vacances, on réserve un siège spécifique dans l’avion ou le train, un créneau spécifique pour une activité ou une table spécifique dans un restaurant. Pourquoi ne pas en faire autant à l’hôtel et réserver une chambre spécifique ?

Si vous vous séjournez au Hotel Schani, en Autriche, ce sera le cas.

En réservant une chambre dans cet hôtel, vous pouvez choisir votre étage, la taille de votre chambre, sa vue et toutes sortes d’autres options.

Une fois la réservation faite, vous recevez un numéro de chambre, ce qui vous évite de passer par la réception pour vous enregistrer et vous permet de rejoindre directement votre chambre en suivant les consignes de l’application de l’hôtel.

L’expérience n’en est qu’à ses débuts, mais l’hôtel semble en bonne voie d’offrir un séjour optimisé à ses clients, tout en permettant au personnel de créer des expériences plus personnalisées en consacrant moins de temps aux tâches de conciergerie et plus à répondre aux besoins individuels.

L’hôtel espère que cette expérience personnalisée va permettre de fidéliser les clients.

Et que dire de la possibilité pour les clients de chausser des lunettes de réalité virtuelle pour qu’ils choisissent la chambre ou la vue, et ainsi mieux gérer leurs attentes. La réalité virtuelle aidera, par exemple, les clients à mieux voir ce qu’un supplément de 50 € par nuit peut leur offrir.

Quelles autres nouveautés nous réservent les technologies hôtelières du futur ?

Les technologies, et leur utilisation dans le secteur du voyage, se développent à une telle vitesse que toute prédiction peut se révéler dangereuse. On voit déjà des valets-robots, des miroirs intelligents et des paiements mobiles à l’œuvre dans certains hôtels à travers le monde.

funny robot - waiter 3d illustration isolated on the white background

L’IdO (Internet des objets) et l’IoE (Internet of Everything) vont contribuer à favoriser les décisions et outils basés sur les données pour soutenir l’expérience du voyageur connecté. Les nouveautés comme la réalité virtuelle, l’impression 3D et les textiles intelligents pourraient tous être utilisés dans des hôtels.

La livraison de repas, de produits, de services, et même la visualisation des options de chambres ou de sièges, comme nous l’évoquions plus haut, peuvent tous contribuer à ce que le client et l’opérateur hôtelier comprennent mieux leurs besoins réciproques et à satisfaire ces besoins pour la nouvelle « économie des utilisateurs ».

Ces prochaines années, peut-être pourrons-nous sauter virtuellement à l’élastique assis depuis notre lit tout en mesurant le nombre de calories brûlées sur notre t-shirt avant d’imprimer une nouvelle paire de chaussures pour aller flâner en ville.

Quel que soit ce que l’avenir nous réserve, nous avons hâte d’y être.